Abattoir d’Alès : un jugement bien décevant

Source : L214

Le verdict est tombé ce lundi 8 mars : le directeur de l’abattoir d’Alès est condamné à 1200  € d’amende pour 3 infractions.

Les faits remontent à 2015 lorsque l’association L214 avait diffusé une vidéo où l’on ne pouvait que se révolter contre les maltraitances subies par les animaux. Ces images violentes et choquantes avaient d’ailleurs été le début d’une dénonciation de plusieurs scandales sur les pratiques d’abattage en France : chevaux, moutons, porcs et bovins mal étourdis, reprenant connaissance sur une chaîne d’abattage alors qu’ils sont saignés…

172 infractions de « mauvais traitements » avaient pourtant été dénoncées mais elles n’ont pas été retenues car le procureur de la République a estimé ne pas avoir suffisamment d’éléments pour dater les vidéos ; de même la transmission tardive du dossier pénal a empêché L214 de poursuivre son recours.

Toutefois, l’association de défense des animaux ne compte pas en rester là et porte plainte pour dysfonctionnement des services de la justice.

 

 

Le 8 avril 2019