« C’est assez ! » demande le transfert d’urgence des ours polaires du Marineland d’Antibes

© Capture d’écran vidéo – C’est assez !

Suite à une vidéo filmée par une militante, l’association « C’est assez ! » a créé une pétition demandant le transfert d’urgence des ours polaires Raspoutine et Flocke, captifs du Marineland d’Antibes.

Cette vidéo montre ainsi l’ours Raspoutine sous une température de 23°C, haletant, écume aux lèvres et exprimant de nombreuses stéréotypies dues au stress de la vie en captivité. Les ours polaires souffrent d’hyperthermie lorsque les températures dépassent les 10°C. Or les températures estivales et caniculaires du sud de la France peuvent atteindre plus de 40°C ! Les conditions de détention de ces animaux sont donc loin d’être adaptées, d’autant plus que cette vidéo a également mis en avant qu’aucune zone d’ombre n’était à disposition pour Raspoutine et que les caves réfrigérées avaient été fermées, ne laissant aucune possibilité à l’animal d’échapper à la chaleur.

Cette alerte de l’association a suscité de vives réactions des internautes et des associations de protection animale et la pétition a déjà recueillie plus de 96 000 signatures. Le Marineland d’Antibes, qui n’en est pas à sa première polémique, a répondu à cette vidéo en justifiant le comportement de l’ours par des comportements de rut. Confortée par l’avis d’experts des ours polaires sauvages, l’association « C’est assez ! » a rétorqué que ces comportements étaient liés au stress du à la température excessive et à la captivité. «Un ours polaire n’a rien à faire dans une baignoire, n’importe où dans le monde, et encore moins dans le Sud de la France. […] Mettre un ours polaire dans un enclos est une hérésie, il devient fou. » ont notamment déclaré les experts.

L’association « C’est assez ! » a ainsi demandé au Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, Nicolas Hulot, d’exercer des mesures urgentes pour transférer les ours polaires du Marineland d’Antibes vers une solution plus adaptée à leur physiologie, comme vers le parc Orsa Rovdjurspark en Suède. L’organisme de protection animale a également sollicité le Ministre pour une interdiction à moyen terme de la captivité de ces mammifères en France.

Pour soutenir l’association « C’est assez ! », signez et partagez la pétition : www.mesopinions.com/petition/animaux/urgence-raspoutine-polaire-enferme-cote-azur

Pour en savoir plus vous pouvez également lire l’article publié par la Fondation 30 Millions d’Amis.

 

Gabrielle Montier, le 11 juillet 2018