C’est officiel, les poissons éprouvent des sentiments !

Une équipe de chercheurs a dernièrement fait une grande découverte pour le monde de la recherche sur la sensibilité et la souffrance animale : les poissons ressentent bien des sentiments !

Les scientifiques ont bel et bien apporté un premier argument fiable sur la capacité des poissons à ressentir des sentiments. Ce résultat pourrait alors également signifier que cette faculté est apparue il y a 375 millions d’années chez les ancêtres communs aux poissons et aux mammifères.

Afin d’établir cela, les chercheurs ont soumis 96 daurades à un conditionnement tantôt positif tantôt négatif. Les réactions physiologiques obtenues ont ainsi pu être comparées à celles d’animaux connus pour éprouver des sentiments. Ainsi, l’étude s’est basée sur des signaux biologiques reflétant un état émotionnel chez certaines espèces, bien documentés dans la littérature scientifique, comme par exemple le comportement de fuite, les interactions sociales, ou bien encore le taux de cortisol dans le sang (corrélé à l’état de stress de l’animal). Ces signaux caractéristiques sont également connus pour activer certaines zones cérébrales spécifiques. L’objectif était donc de montrer que ces régions du cerveau chez les poissons présentaient le même type d’activité que pour celles des animaux aux « sentiments prouvés ».

Les daurades ont ainsi été conditionnées à associer un signal lumineux à une récompense ou à une punition : la récompense étant l’attribution de nourriture, et la punition consistait à capturer l’individu au sein d’un filet et à l’exposer pendant 5 secondes à un groupe non familier de poissons (ce que ces animaux n’apprécient pas).

Après cet entraînement, les chercheurs ont réalisé des tests en soumettant les daurades à ces stimuli lumineux. Il s’est alors avéré que les mécanismes cérébraux et physiologiques des poissons sont très proches de ceux des espèces dont la présence de sentiments a été démontrée (chiens, primates, hommes, etc.).

 

Le 7 novembre 2017

 

Source :
Science et Vie