Consultation publique pour les dauphins victimes de la pêche

© Sea Shepherd

L’association de défense de l’océan, Sea Shepherd, appelle cette semaine à la mobilisation et à participer à la consultation publique pour les dauphins victimes de la pêche.

En février dernier, l’ONG a diffusé des images de dauphins capturés par des chalutiers français et a dénoncé le sort de milliers de dauphins qui subissent ce sort chaque année le long des côtes françaises dans l’opacité totale. En effet, Sea Shepherd interpelle sur le fait que le gouvernement français est hors la loi en ne nommant pas un organisme en charge de recevoir les déclarations de captures de dauphins. « Un vide juridique qui arrange tous le monde, ministères et pêcheurs responsables des captures. »

« L’État lance donc une consultation publique sur ce qui en apparence est une volonté de remédier au problème. En apparence seulement car tout en garantissant l’anonymat complet des navires, aucune surveillance obligatoire à bord n’est prévue donc les déclarations reposent uniquement sur la bonne volonté des pêcheurs, comme si on demandait aux automobilistes de déclarer leurs excès de vitesses à la gendarmerie… De plus aucun délai de déclaration n’est prévu. Ces déclarations – pour ce qu’elles vaudront- ne seront pas traitées par un organisme indépendant mais par le gouvernement lui même via l’Ifremer. Ce même gouvernement qui couvre ces captures depuis 30 ans. » a partagé l’ONG sur son compte Facebook.

SEA SHEPHERD demande donc que soient inclus les points suivants :

  • Embarquement systématique d’observateur sur les « arts trainants » et les pêcheries identifiées comme problématique pour les captures
  • Présence obligatoire d’un système vidéo embarqué qui devra être contrôlé par un organisme indépendant
  • Instauration d’un délai de déclaration en cohérence avec les actes de pêche : au plus tard à la fin de l’acte de pêche pour les fiches et dans les 24h maximum sur les logbooks.

Nous n’avons qu’une semaine pour réagir !

Vous aussi, exprimez vous en masse à la consultation publique jusqu’au 23 juillet 2018 et partager autour de vous pour les dauphins victimes de la pêche.

 

Le 17 juillet 2018