Des milliers de chiens et chats errants massacrés en Russie pour le mondial de football 2018

© Audrey

Des milliers de chiens et chats errants sont actuellement massacrés en Russie. La raison ? Le déroulement de la coupe du monde de football en juin et juillet 2018.

Des millions d’euros ont été dédiés à cette macabre mission car les chiens et chats errants nuiraient à l’image de la Russie et à son attractivité touristique. Des fourrières locales offrent ainsi des récompenses pour les tueurs en fonction du nombre de cadavres rapportés … Ce système pousse les chasseurs de chiens et de chats errants à n’épargner aucun animal, qu’il provienne d’un refuge ou qu’il ait un maître …

De nombreuses réactions d’horreur sont nées chez les organismes de protection animale. La Fondation 30 Millions d’Amis, entre autres, a alerté le président Vladimir Poutine ainsi que l’ambassadeur de la Fédération de Russie en France pour faire cesser cette ignominie.

« La mise à mort de milliers d’animaux, dans des conditions les plus sordides, n’est pas digne du pays organisateur de la Coupe du Monde de Football et je ne voudrais pas que de telles pratiques jettent l’opprobre sur une compétition sportive et festive de renommée internationale »  a dénoncé Reha Hutin, présidente de la Fondation. Celle-ci, via ses courriers, a demandé l’arrêt de ces pratiques d’extermination et la mise en place d’un programme de stérilisation des animaux errants.

Cette situation n’est pas sans précédents puisque le même processus de « nettoyage » avait été effectué avant les Jeux Olympiques de Sotchi en 2014 ainsi que pour l’Euro en Ukraine en 2012. La Fondation 30 Millions d’Amis et son homologue autrichienne Vier Pfoten avaient alors réussi à trouver un accord avec les autorités ukrainiennes pour remplacer ce massacre par une campagne de stérilisation.

Selon un article publié dans The Times et relayé dans Le Figaro, le responsable du Comité de protection de l’environnement de la Chambre basse russe, Vladimir Burmatov, a interpelé les autorités qui se seraient engagées à construire des refuges temporaires durant le mondial de football.

Pour en savoir plus : lire l’article publié par la Fondation 30 Millions d’Amis.

 

Gabrielle Montier, le 5 février 2018

 

Sources :

sport24.lefigaro.fr

 Fondation 30 Millions d’Amis