La Chine interdit désormais toute vente ou fabrication d’objets en ivoire

© IFAW

Le 31 décembre 2017 la Chine, principal marché mondial de l’ivoire, a officiellement interdit toute vente ou fabrication d’objets en ivoire sur son territoire. Cette interdiction s’applique également pour les produits commercialisés en ligne et ceux achetés à l’étranger. Cette avancée majeure a pour ambition de lutter contre le braconnage qui, selon les organisations de protection animale, décime 20 000 à 30 000 éléphants d’Afrique chaque année. De plus, cette mesure concerne également les denrées issues d’hippopotames et de morses.

Le ministère des Forêts a ainsi déclaré : « À partir d’aujourd’hui, l’achat et la vente d’ivoire et de produits de l’ivoire par les marchés, les magasins et les commerçants est hors-la-loi. A partir de maintenant, si un marchand vous dit qu’il s’agit d’un vendeur d’ivoire approuvé par l’Etat il vous trompe et viole la loi en connaissance de cause ».

Frank Pope, directeur général de l’ONG Save the Elephants, se réjouit de cette décision primordiale : «La Chine est passée d’une attitude, en 2008, où elle mettait en avant la sculpture sur l’ivoire comme un héritage intangible de sa culture, à une position qui en fait la voix la plus audible sur la scène internationale pour condamner ce trafic ».

Cette décision politique remonte ainsi à septembre 2015 où le président américain Barack Obama et son homologue chinois Xi Jinping avaient conjointement décidé d’interdire la vente d’ivoire dans leurs pays. Cette mesure avait conduit en 2017 à la fermeture de nombreuses usines et points de vente en Chine.

Selon le gouvernement chinois, l’annonce de cette mesure a permis en 2017 un déclin de 80% pour les saisies d’ivoire entrant en Chine et de 65% concernant le prix de l’ivoire brut. « Les prix sont bas et les efforts pour faire appliquer la loi se sont beaucoup améliorés dans de nombreuses régions d’Afrique et d’Asie […] Les Nations Unies ont unanimement appelé à une interdiction du commerce domestique de l’ivoire, le Japon reste le seul consommateur majeur encore peu disposé à rejoindre la communauté mondiale » a précisé Peter Knights, directeur de l’organisateur WildAid.

Toutefois, la fermeture du commerce légal de l’ivoire en Chine risque d’intensifier le marché noir, notamment au Vietnam et au Laos, mais aussi à Hong Kong, plaque tournante historique du trafic d’ivoire, où les objets ne faisaient qu’auparavant transiter et où ils y seront maintenant vendus légalement. Cependant, le gouvernement de Hong Kong « réfléchit sérieusement à une interdiction totale de la vente d’ivoire mais les lois n’entreront en vigueur qu’à partir de 2021 et très progressivement ».

Plusieurs pays asiatiques ont également exprimé leur intention de s’investir dans la lutte contre le braconnage. Singapour, Taïwan et le Vietnam en font d’ailleurs partie.

Dans ce combat contre le trafic d’ivoire, les campagnes de sensibilisation ont aussi permis de faire évoluer les mentalités et les prises de conscience sur la réalité de ce commerce. En effet, selon l’organisation IFAW, 70% de la population chinoise ne réalisait pas que ces produits provenaient d’animaux morts.

Bien que cette interdiction soit une avancée majeure pour la lutte contre le braconnage des éléphants, il est toutefois important de ne pas relâcher les efforts.

« Tant que l’ivoire est légal dans certains pays, les éléphants seront braconnés et en danger […] Nous félicitons la Chine qui s’est engagée à fermer son marché. Nous encourageons maintenant tous les pays à faire de même. » a déclaré IFAW. L’organisme a d’ailleurs lancé une pétition pour interdire le commerce d’ivoire dans l’Union européenne.

 

 

Gabrielle Montier, le 8 janvier 2018

 

Sources :

http://www.maxisciences.com/ivoire/la-chine-interdit-le-commerce-de-l-039-ivoire-sur-son-territoire_art40129.html

https://www.la-croix.com/Monde/Asie-et-Oceanie/Chine-interdit-totalement-commerce-livoire-2018-01-01-1200902935

http://www.lemonde.fr/planete/article/2018/01/08/premiere-destination-pour-le-trafic-la-chine-bannit-tout-commerce-de-l-ivoire_5238760_3244.html

http://www.zegreenweb.com/sinformer/la-chine-interdit-totalement-le-commerce-de-livoire,71324