L'animal du mois

Le lion (Panthera leo)

Autrefois présent sur plusieurs continents (l’Europe, L’Afrique, l’Inde et le Moyen-Orient). Le lion a aujourd’hui disparu de ces contrées et est maintenant réparti entre l’Afrique et l’Asie. La sous-espèce africaine (Panthera leo leo) compte entre 15 000 et 30 000 individus vivant en Afrique subsaharienne. La sous espèces d’Asie (Panthera leo persica) ne compte plus que 250 individus vivant en Inde dans le parc national de Gir.

Il vit principalement dans des milieux ouverts ou semi-ouverts, son habitat naturel est principalement la savane mais il peut aussi s’aventurer dans les plaines ou les semi-déserts possédant des zones ombragées. C’est ainsi que le lion d’Asie n’est jamais rentré en concurrence avec son cousin le tigre qui lui vit principalement dans un milieu plus fermé comme les forêts tropicales humides ou dans des zones de type marais.

Ce carnivore fait partie de la famille des félidés dont il est le 2ème plus grand spécimen après le tigre. Le mâle pèse entre 150 et 230 kg et mesure entre 175 à 250 cm de long auquel vient s’ajouter sa queue d’environ 100 cm. La femelle pèse entre 85 et 170 kg et mesure entre 160 et 195 cm de long en plus de sa queue qui mesure environ 85cm. Sa hauteur au garrot varie entre 100  cm et 150cm pour les plus grands mâles.

Les mâles possèdent une longue crinière, souvent brune, fauve ou parfois noire, apparaissant vers l’âge de trois ans. Cette crinière est un indicateur majeur de la bonne santé de l’individu, de sa nutrition et de son statut hormonal. Par ailleurs, cette crinière leur serre de protection lors de combats contre des mâles rivaux. L’autre particularité du lion est sa queue qui possède en son extrémité une excroissance caudale. Ce pinceau de poils noirs est en fait une vertèbre non développée dont ils se servent pour faire fuir les mouches. Cette caractéristique avait été remarquée dès l’antiquité et à cette époque, les hommes pensaient que ce bout de queue pointue était une arme, une sorte d’éperon avec lequel l’animal pouvait piquer les flancs de son adversaire.

Le lion vit en groupe, ce qui fait de lui le seul félin sociable. Le groupe est composé en moyenne de 5 à 30 individus en fonction du nombre de proies disponibles sur le territoire. C’est d’ailleurs pour cela que le groupe se divise en sous-groupes pour chasser. Ce carnivore mange essentiellement des bovidés comme des antilopes, des gnous mais aussi des buffles, de jeunes éléphants, des zèbres, des girafes.

Dans tous les cas, c’est la lionne qui est en charge de la chasse, le lion étant en charge de protéger son groupe. Parfois, en rassemblement d’une trentaine d’individus, elles tentent à l’aide des lions de s’attaquer à des éléphants adultes, des hippopotames ou des rhinocéros mais fuient la plupart du temps lorsque ces derniers se défendent vigoureusement. Ce groupe est constitué de femelles apparentées entre elles contrairement aux mâles présents, ce qui permet ainsi d’éviter la consanguinité mais c’est aussi ce principe qui condamne les jeunes lions à se faire chasser par leur père.