L'animal du moment

Le lynx boréal (Lynx lynx)

Seul grand félin à vivre à l’état sauvage sur le continent européen, le lynx boréal (Lynx lynx) est également appelé lynx d’Eurasie, lynx commun, loup-cervier ou encore lynx d’Europe.

 

Morphologie

 Le lynx boréal mesure entre 80 et 130 cm. Sa queue est assez courte (11 à 25 cm). Au garrot il peut mesurer de 60 à 75 cm.
Le mâle pèse entre 18 et 25 kg, la femelle, plus petite, jusqu’à 17 kg. Le dimorphisme sexuel est important : les mâles étant en moyenne 1/4 plus gros que les femelles.

La tête est petite et arrondie ; le cou est orné d’un collier de longs poils. Les oreilles triangulaires, surmontées de pinceaux de poils noirs, le distinguent aisément des autres félins. Les yeux sont jaunes.
Des rayures verticales barrent son front et une marque noir s’étale du coin externe de l’œil jusqu’aux joues. La mâchoire compte 28 dents au lieu des 30 habituelles chez les félins.
Le lynx boréal possède un excellent odorat.

Les pattes, digitigrades – l’animal marche et repose sur ses doigts ou ses pouces – et longues, lui permettent de se déplacer facilement dans la neige. Leurs extrémités sont particulièrement volumineuses au regard de l’ensemble du corps.

La couleur de son pelage varie du jaune roux au beige gris avec des tâches noires plus ou moins prononcées sur le corps. Le pelage du ventre reste clair.
Sa fourrure très dense le protège du froid ; elle peut atteindre 9 000 poils/cm2 sur le dos et 4 600 sur le ventre.

Le lynx boréal est 2 fois plus gros que les 4 autres espèces de lynx que sont :

  • le lynx d’Amérique du Nord
  • le lynx roux que l’on retrouve au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique
  • le lynx d’Espagne ou lynx pardelle
  • le caracal que l’on retrouve en Afrique septentrionale, au Moyen-Orient et jusqu’au nord et au centre de l’Inde

L’espérance de vie du lynx boréal est de 20 ans.

 

Comportement

Les mâles et femelles se rencontrent uniquement au moment du rut.
La maturité sexuelle est atteinte vers 2 ans pour les mâles et 3 pour les femelles. L’accouplement a lieu de février à avril. La gestation dure environ 70 jours ; une portée peut compter jusqu’à 4 petits.
Les jeunes sont allaités pendant 2 mois et s’émancipent vers 10 mois à la recherche de leur territoire.

Solitaire et timide, le lynx boréal vit sur de larges espaces et se cache dans des cavités rocheuses, des buissons ou des souches, sans gîte fixe.

Carnivore, il se nourrit de grands et de petits mammifères : cerfs, chevreuils, sangliers mais aussi lièvres, blaireaux, marmottes.  Il chasse également les oiseaux, insectes, serpents, grenouilles, etc. Il peut être charognard.
Le lynx boréal possède une vitesse de course assez élevée (70 km/h) lui permettant de se saisir de petites proies agiles. Il chasse à la tombée du jour et la nuit et sa technique est adaptée à ses aptitudes physiques et anatomiques. Il repère sa proie par l’ouïe, la vue et l’odorat. Grâce à son pelage tacheté, il peut se camoufler aisément et approcher sa proie de très près. Ses attaques se font par surprise ; en revanche, le lynx ne peut courir sur de longues distances. Une fois la proie saisie et immobilisée dans des griffes parfaitement aiguisées, il la met à mort par morsure au niveau de la gorge, comprimant ainsi la trachée artère.

 

Habitat

On retrouve le lynx boréal en Europe centrale et Europe de l’est, Scandinavie, Sibérie et Asie occidentale. Il vit également dans les régions montagneuses de l’Asie centrale et de l’Himalaya. Le lynx évolue dans les forêts tempérées et boréales, parfaitement à l’aise dans les sous-bois.