Le massacre des éléphants au Cameroun

Le 28 août dernier, un inventaire réalisé par le Fonds mondial pour la nature du WWF révélait le triste chiffre de 600 éléphants massacrés dans la localité de Ngoyla, à l’est du Cameroun.

Cette région était connue pour abriter la plus grande population d’éléphants de forêt du Cameroun, mais, entre 2011 et 2015, ces animaux ont vu leur nombre diminuer de 742 à 123 individus. Selon un inventaire de 2015 du WWF, 75% de ces pachydermes ont disparu en moins de dix ans.

Les éléphants sont pourtant une espèce menacée qui doit être protégée. Chaque année, à l’échelle mondiale, des milliers d’éléphants sont exterminés pour alimenter le marché de l’ivoire et le commerce asiatique. Le braconnage a par ailleurs atteint son paroxysme en Afrique centrale, avec pour cible principale les éléphants de savane.

Vous pouvez également retrouver ce sujet sur le site MediaTerre.