Le Parlement européen souhaite une interdiction mondiale de l’expérimentation animale dans les cosmétiques

© reponse-conso.fr

La vente des produits cosmétiques testés sur les animaux est interdite au sein de l’Union Européenne depuis 2013 et celle des produits importés depuis 2016. Le Parlement Européen souhaite désormais aller encore plus loin et veut lancer une action diplomatique pour une interdiction mondiale de l’expérimentation animale dans les cosmétiques avant 2023.

Il existe en effet de nombreuses failles dans le système européen qui permettent à des produits testés sur des animaux d’être vendus au sein de l’Union européenne. Le parlement européenne souhaite donc « créer une coalition et lancer une convention internationale au sein des Nations unies » afin d’interdire l’expérimentation animale pour les cosmétiques et leurs ingrédients dans le monde entier. Cette décision serait applicable avant 2023 et vient confirmer la volonté des citoyens européens qui souhaitent à 89% « promouvoir une prise de conscience accrue de l’importance du bien-être animal au niveau international » et à 90% « instaurer des normes élevées de bien-être animal reconnues dans le monde entier ».

Pour en savoir plus : actualites.reponse-conso.fr

 

Gabrielle Montier, le 23 février 2018