Les éléphants se meurent en Birmanie

Déjà extrêmement menacés par la destruction de leur environnement et par le braconnage de leurs ivoires, les éléphants de Birmanie sont maintenant traqués pour leurs peaux. Les populations de ces pachydermes auraient été réduites de moitié en moins de dix ans principalement à cause du trafic de ces denrées animales pour la médecine traditionnelle asiatique et du manque de lois réprimandant le commerce illégal des espèces menacées dans cette partie du monde.

Pour en savoir plus vous pouvez lire l’article publié par lepetitjournal.com.

Le 2 novembre 2017