L'animal du mois

L’orang-outan (Pongo)

L’Orang-outan, qui signifie « homme de la forêt » en malais, fait partie de la famille des grands singes au même titre que l’Homme, le Gorille, le Chimpanzé ou le Bonobo.

Le Pongo abelii vit sur l’île de Sumatra (Indonésie) alors que le Pongo pygmaeus vit sur l’île de Bornéo (divisée entre la Malaisie, l’Indonésie et le Brunei). Des fossiles indiquent que la distribution géographique de ces primates s’étendait autrefois dans le sud-est asiatique et le sud de la Chine.

Le mâle dominant à flanges (ou disques faciaux) pèse environ 90 kg et mesure entre 100 à 140 cm ; la femelle pèse environ 50 kg et mesure entre 80 et 110 cm. Les mâles sans flanges  (qui ne sont pas encore dominants) ont une morphologie similaire à celle des femelles adultes. L’espérance de vie des orangs-outans est de 35 à 45 ans à l’état sauvage.

Herbivore à tendance frugivore, ce primate se nourrit essentiellement de fruits mais également de jeunes pousses, de lianes, de feuilles, et même d’écorces. Il complémente son alimentation végétale avec des insectes (fourmis, termites…), du miel, des œufs et parfois, mais très rarement, de petits vertébrés.

Cet « homme de la forêt » vit donc principalement en haut des cimes dans les forêts tropicales humides de basses terres, bien qu’on le retrouve parfois jusque sur les hauts plateaux à 2000 mètres d’altitude.

 

D’un pelage aux différentes teintes de roux selon son origine (Bornéo ou Sumatra), et suivant son sexe, l’orang-outan a la particularité d’avoir des bras longs et forts. Étant le plus arboricole des grands singes, ses membres lui sont d’une grande utilité. Il possède également des pouces opposables comme ses cousins, ce qui lui permet d’utiliser des outils ainsi que lui faciliter ses déplacements dans les arbres. Une autre des particularités de l’orang-outan est la présence de joues importantes chez le mâle dominant. Ces grands mâles arborent, en effet, des disques faciaux constitués d’amas graisseux au niveau des joues, signe de dominance et qui leur confèrent un visage lunaire.

 

 

 

L’orang-outan adulte vit en semi-solitaire hormis au moment de la reproduction, où femelles et mâles se retrouvent pour quelques jours.

La femelle vit seule avec son petit après l’avoir porté huit mois et demi (temps de gestation) et jusqu’à ce que ce dernier ait environ 8 à 10 ans. Particulièrement attentive, elle tisse avec son jeune un lien très fort.