Maltraitance animale dans la recherche biomédicale : Animal Testing et Libération diffusent des scènes prises par une lanceuse d’alerte dans un laboratoire public

Le 6 novembre dernier, Animal Testing a dénoncé les méthodes utilisées sur des souris pour la recherche biomédicale en France. L’association avait déjà par le passé révélé des maltraitances subis par des chiens et des singes à des fins de recherche (Lire les articles). L’enquête actuelle a été réalisée grâce au témoignage d’une employée du laboratoire visé. Ce reportage évoque à la fois les moyens déplorables utilisés sur les animaux mais également la détresse humaine des techniciens et animaliers, impuissants face à toute cette souffrance.

De nombreux médias et organismes ont relayé l’affaire, dont le journal Libération (lire l’article), mais également le comité scientifique Pro anima (lire l’article). Animal testing a lancé une pétition afin d’exiger une commission d’enquête parlementaire suite aux graves manquements à l’application de la réglementation concernant la prise en compte de la souffrance animale (lire l’article d’Animal testing et signer la pétition

Par ailleurs, afin d’informer sur l’utilisation des dons fait à de nombreuses associations et fondations caritatives à caractère médical, le Comité scientifique pour une science responsable, Antidote Europe, a créé et partagé un mini-guide. Celui-ci classe les institutions en trois listes : celles ne subventionnant a priori pas l’expérimentation animale, celles a priori la subventionnant, et celles présentant un manque d’informations à ce sujet.

Vous pouvez retrouver ce guide sur : http://antidote-europe.org/dons-associations/

Le 8 novembre 2017