Triste sort pour le pangolin

©Futura-sciences

En 2017, « Ensemble pour les animaux » avait souligné les menaces d’extinction pesant sur le pangolin (retrouvez les articles en cliquant ici).
Aujourd’hui, ces menaces perdurent, et le pangolin d’Asie a quasiment disparu.

Pour faire face à la forte demande du marché asiatique – l’animal, très prisé en Asie où ses écailles sont présumées guérir cancer, stérilité, impuissance…, sans aucune preuve scientifique à ce jour – le braconnage s’intensifie en Afrique.
Pourtant interdit  depuis 2000 par le droit international, le commerce illégal y fait florès – un spécimen pouvant être vendu plus de 1 000 dollars au marché noir.

Si les écailles sont exportées, la viande, elle, est plutôt consommée par les populations locales.  

Résultat de ce trafic intense, les différentes espèces de pangolins sont, selon l’IUCN (Union International pour la Préservation de la Nature), menacées d’extinction.
Les scientifiques ont prévenu : la disparition du pangolin déséquilibrera l’écosystème des forêts tropicales, en augmentant les populations de fourmis et de termites.

Signez la pétition pour protéger le pangolin en cliquant ici.

 

Le 10 juillet 2019